samedi 30 juin 2018

Moi, Simon 16 ans Homo Sapiens - Becky Albertalli : une belle lecture



Titre du livre :
Moi, Simon 16 ans Homo Sapiens
Auteur :
Becky Albertalli
Editions :
Hachette
Genre :
Contemporain young adult
Date de sortie :
Avril 2015
Pages :
314
Thèmes :
Homosexualité, correspondance, famille, lycée, sentiments

Résumé éditeur :
Moi, c’est Simon. Simon Spier. Je vis dans une petite ville en banlieue d’Atlanta (traduisez : un trou paumé). J’ai deux soeurs, un chien, Bieber (oui, oui, comme Justin), et les trois meilleurs amis du monde. Je suis fan d’Harry Potter, j’ai une passion profonde pour les Oréos, je fais du théâtre. Et je suis raide dingue de Blue.
Blue, c’est un garçon que j’ai rencontré sur le Tumblr du lycée. On se dit tout, sauf notre nom. Je le croise peut-être tous les jours dans le couloir, mais je ne sais pas qui c’est. En fait, ça me plaît bien : je ne suis pas du tout pressé d’annoncer à tout le monde que je suis gay.
Personne n’est au courant, à part Blue… et maintenant cette fouine de Martin Addison, qui a lu mes mails et menace de tout révéler…

Mon avis :
Je termine Moi, Simon 16 ans Homo Sapiens, et je sors de cette lecture heureuse. C'est une histoire d'amour entre deux adolescents, tellement mignonne qui m'a fait craquer.
J'ai passé un super bon moment, mais il faut l'avouer l'intrigue reste quand même banale.
On évolue dans l'univers d'un lycée américain, c'est un lieu que j'adore retrouver dans les romans adolescents, j'aime de plus en plus lire des romans sur la jeunesse américaine.

Becky Albertalli s'applique à nous offrir une diversité de personnages ce qui est très plaisant et réussi.
Elle parle d'homosexualité, de coming-out, d'acceptation, d'amour et d'amitié.

On a une alternance de chapitres entre échange de mail entre "Blue" et "Jacques" et un récit à la première personne raconté par Simon. Les échanges de mails m'ont beaucoup plu et c'est ce que j'ai préféré lire. Ils sont écrits dans un langage assez soutenu, ce qui m'a étonné au début, mais au final ça m'a complètement séduite.

En ce qui concerne les points négatifs : la traduction m'a laissé perplexe parfois, certaines phrases ou expressions m'ont semblé bancales, mais il faudrait que je le lise en anglais pour vraiment pouvoir comparer. En tout cas je lirais d'autres livres de l'auteure mais en VO cette fois.


Ce que j’ai le plus aimé :
► la correspondance entre les deux adolescents
► le mystère autour de qui est Blue
► Simon

Ce que j’ai moins aimé :
► intrigue peu originale


Est-ce que je vous le conseille ?
Je vous le conseille si vous cherchez une bonne lecture adolescente qui se lit bien. C’est une belle histoire d’amour qui met du baume au cœur. L’auteure rend chaque personnage intéressant.

Citations :
« Et cette histoire d’orientation… ça me semble énorme. Presque insurmontable. Je ne sais pas comment leur révéler une chose pareille et retourner à ma vie de Simon après. Parce que si Leah et Nick ne me reconnaissent pas, je ne me reconnaîtrai pas non plus. »

« Je suis tout à fait d'accord pour dire que c'est agaçant que l'hétérosexualité (et la blancheur de peau, tant qu'on y est) soit la norme, ou que les seules personnes obligées de s'interroger sur leur identité soient celles qui n'entrent pas dans ce moule. » (p.152)


En quelques mots :
En bref, c'est un bonheur de lecture, une lecture détente par excellence, à emmener à la plage avec vous cet été !


Ma note pour ce livre :
3,75/5


3 commentaires:

  1. Il me tente pas mal ce livre, avec toute la pub qui est faite autour ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Je viens de sortir mon avis sur love, simon et comme toi je trouvais la traduction vraiment médiocre. Ah croire que les traducteurs en voyant que c'est un livre pour ado ne se donnent pas la peine de bien traduire. Sinon j'ai adoré ce livre un vrai petit coup de coeur

    RépondreSupprimer