vendredi 1 février 2019

Là où les chiens aboient par la queue - Estelle-Sarah Bulle




Titre du livre :
Là où les chiens aboient par la queue
Auteur :
Estelle -Sarah Bulle
Editions :
Liana Levi
Genre :
contemporain
Date de sortie :
Août 2018
Pages :
282
Thèmes :
Culture, racines, enfance, exil, Antilles françaises

Résumé éditeur :
Dans la famille Ezéchiel, c'est Antoine qui mène le jeu. Avec son "nom de savane", choisi pour embrouiller les mauvais esprits, les croyances baroques et son sens aigu de l'indépendance, elle est la plus indomptable de la fratrie. Ni Lucinde ni petit frère ne sont jamais parvenus à lui tenir tête. Mais sa mémoire est comme une mine d'or. En jaillissent mille souvenirs-pépites que la nièce, une jeune femme née en banlieue parisienne et tiraillée par son identité métisse, recueille avidement. Au fil des conversations, Antoine fait revivre pour elle l'histoire familiale qui épouse celle de la Guadeloupe depuis les années 50: l'enfance au fin fond de la campagne, les splendeurs et es taudis de Pointe-à-Pitre, le commerce en mer des Caraïbes, l'irruption du roi béton, la poésie piquante du créole, et l'inéluctable exil vers la Métropole…..

Intensément romanesque, porté par une langue bluffante d'inventivité, là où les chiens aboient par la queue embrasse le destin de toute une génération d'Antillais pris entre 2 mondes.

Estelle-Sarah Bulle est née en 1974 à Créteil, d'un père guadeloupéen et d'une mère ayant grandi à la frontière franco-belge. Après des études à Paris et à Lyon, elle travaille pour des cabinets de conseil puis pour différentes institutions culturelles. Elle vit dans le Val-d'Oise. Là où les chiens aboient par la queue est son premier roman.

Mon avis :
Je pense tenir ma première pépite de l'année !
Un court roman qui raconte l'histoire d'une famille guadeloupéenne dans les années 50 à nos jours.
L'auteure est d'originaire de Créteil dans le Val de Marne, son père est guadeloupéen et sa mère franco-belge.

On suit l'histoire à tour de rôle selon le point de vue d'Antoine la grande sœur, Lucinde la benjamine et Petit frère, le dernier. Cette fratrie a grandi à Morne- Galant puis chacun à leur tour ont décidé de quitter la Guadeloupe pour s’installer en métropole.
Tout part du questionnement de la narratrice qui est la fille de Petit frère, sur son grand père qui est resté habiter en Guadeloupe et qui est solidement ancré dans son île. Elle va interroger et faire parler ses tantes et son père sur ce qu'était leur vie en Guadeloupe et pourquoi ils sont venus s'installer en métropole.

L'auteure décortique avec talent cet attachement à sa terre que ressentent les protagonistes, tout comme le déracinement des Antillais de métropole.
On lit rarement de livre sur ce sujet, c'est ce côté original qui m'a plu. 

Elle nous offre un aperçu historique et social de l'île à travers les récits de ses personnages.
J’ai trouvé ma lecture très enrichissante, j'ai appris des choses sur les émeutes de 67.
J'ai trouvé ce roman très intéressant, tout simplement sublime. Je vous le conseille fortement. Estelle-Sarah Bulle fait ressortir aussi bien les splendeurs de l'île que les sentiments profonds et l'identité complexe des Guadeloupéen(e)s et des métisses antillais. 

Ce que j’ai le plus aimé :
► le voyage culturel
► le questionnement identitaire
► le côté « docu-fiction » qui nous en apprend davantage sur l’histoire de l’ile

Est-ce que je vous le conseille ?
Je vous le conseille chaleureusement, c'est un court roman mais qui se lit comme un bon pavé. L'écriture est finement travaillée, bravo à l'auteure pour ce beau roman.

Citations :
« Dans ce désert du bout du bourg, il n'y avait que nous et les bœufs. A une demi-heure à pied, sur le chemin principal qu'on ne pouvait pas appeler route, même avec les critères de l'époque, Morne-Galant somnolait, ramassé sur lui-même. Encore aujourd'hui, les Guadeloupéens disent de Morne-Galant: « Cé la chyen kajapé pa ké. » Je te le traduis puisque ton père ne t'a jamais parlé créole : « C'est là où les chiens aboient par la queue. »

"Je n'étais pas née en Guadeloupe, je n'y venais, au mieux, qu'une fois tous les deux ans. Même si j'aimais profondément cette île, cette société créole, ma vie était ailleurs. Cela ne signifiait pas que rien ne m'avait été transmis de cette terre, au contraire. Je le sentais dans mon corps, dans mes mots, dans ma façon d'appréhender la diversité du monde."

En quelques mots :
C’est une très belle découverte, une auteure que je suivrai avec plaisir.
Un premier roman réussi, qui nous embarque en Guadeloupe cette île multicolore et dans la grisaille de la banlieue parisienne, l’occasion d’une réflexion enrichissante sur l’exil, la famille et la quête identitaire.



Ma note pour ce livre :
4,75/5



jeudi 3 janvier 2019

Mes meilleures lectures de 2018

Comme à chaque fin d'année, il est temps de me poser à mon bureau et de réfléchir aux lectures qui ont marqué mon année. C'est un moment important pour moi car il me permet de partager avec vous ces livres absolument géniaux que j'ai découvert et que j'ai envie que vous découvriez également.

Nombre de livres lus en 2018 : 86 
- 74 romans (10 en VO)
- 5  BD
- 2 essais
- 3 livres de développement personnel
- 1 pièce de théâtre
- 1 carnet de voyage

Nombre de livres lus en 2017 : 91

Je suis ravie d'avoir lu presque autant qu'en 2017 sachant que j'ai eu beaucoup moins de temps libre. En plus de ça j'ai eu beaucoup moins de déceptions qu'en 2017, je choisis de mieux en mieux mes lectures et j'en suis ravie, c'était un de mes objectifs.

En 2019 je souhaiterais lire davantage d'essais et de texte qui me permettront de réfléchir au monde qui m'entoure, sur des thème comme l'écologie, ou la sociologie.
Un de mes objectifs pour 2019 est de moins me laisser influencer par la mise en avant exagérée d'un livre et de toujours réfléchir avant d'acheter un livre.

J'aimerais beaucoup savoir quels sont vos coups de cœur de l'année, est-ce qu'il y a des livres qui ont marqué votre année ?

Je vous souhaite une merveilleuse année.

Bises xx


Mes 4 mentions honorables :




 Après nous - Myra Eljundir
 Un roman sombre et mystérieux sur une jeune femme qui ne rentre pas dans les cases.Une pointe de surnaturel, un groupe d'ado intéressant à suivre.
J'ai adoré la tension et le suspense présent dès le début et jusqu'à la fin. Vivement la suite.
 Nous les menteurs - E. Lockart
Un roman young adult qui m'a agréablement surprise. Bouleversant et superbement bien écrit. Je recommande.
 Les furies - Lauren Goff
Un roman contemporain sur le mariage. Deux points de vue différents, celui du mari et celui de la femme. Une pointe d'érudition sans que ce soit indigeste, des secrets de familles, des révélations fascinantes... Une excellente découverte !
Le chant du rossignol - Kristin Hannah
Une magnifique histoire à lire absolument. Vianne et Isabelle sont deux femmes exceptionnelles. Kristin Hannah nous délivre un roman puissant sur la force de l’engagement, en mettant en scène une famille au destin brisé par la guerre. Le chant du rossignol est inoubliable.


Mes 11 coups de cœur :

La virginienne - Barbara Chase- Riboult
 

J'ai adoré me plonger dans cette saga et découvrir cette famille à l'arbre généalogique très complexe il faut le dire ! L'auteure nous fait passer par tout un tas d'émotions, c'est un beau roman sur l'amour, l'esclavagisme, le métissage, la famille, la terre et la quête de liberté.
Un excellent roman historique qui vous fera passer par un tas d’émotions : colère, injustice, incompréhension, il ne laissera pas indifférent.




Toutes blessent la dernière tue - Karine Giebel
Un roman puissant, unique et engagé. Une grosse claque. Une lecture que j’ai dévorée. L’histoire de Tama est bouleversante, c’est une femme détruite physiquement et mentalement qui malgré la cruauté de ses bourreaux ne cesse jamais de croire en l’amour.




Les enfants de la terre, tome 1 : le clan de l'ours des cavernes - Jean M Auel
J'ai eu un énorme coup de coeur pour ce premier tome d'une saga préhistorique. L'histoire d'Ayla est passionnante. C'est un excellent roman d'aventure, de quête initiatique, pour les amoureux de la nature et des grands espaces.



The crime - Marie Rutkowski
Une second tome fascinant qui confirme mon attachement à Kestrel et Arin. J'ai été happé par l'intrigue et les rebondissements. Le suspense est intense. Manipulations, jeux de pouvoirs, intrigues politiques et amours impossibles... tout ce que j'aime retrouver dans un roman.




Fahrenheit 451 - Ray Bradbury
Un classique du genre SF que je suis ravie d'avoir enfin lu, quelle claque ! La plume de l'auteur est dingue, je suis restée scotchée. Tout est bon à prendre dans ce roman : les messages politiques sur l'importance de la culture, les différentes étapes de la prise de conscience du personnage, sa rébellion et sa chute (?) Un magnifique texte qui fait réfléchir.





 

Caraval et Legendary - Stephanie Garber
Deux lectures en VO anglaise. Caraval je l'avais lu en 2017 en français et ça avait été un gros coup de coeur. Ma relecture en VO fut tout aussi merveilleuse et j'ai pu enchainer avec le tome 2 Legendary que j'ai trouvé brillant et surprenant !



Le gang des prodiges - Marissa Meyer

L'un de mes plus gros coup de cœur de cette liste. Il est tellement génial. Je le conseille à 100% surtout si vous aimez les univers à la X-MEN et Avengers... Ce livre ne déçoit pas !









La nef du crépuscule - Robin Hobb 
C'est un bijou de fantasy. Un régal. Une merveille.
Je suis heureuse d'avoir terminé la première intégrale cette année, je vais pouvoir savourer la deuxième en 2019 puisque je l'ai acheté aussitôt terminé la première.
Je suis en admiration devant la plume et l’intelligence de Robin Hobb.
Fitz est un de mes personnages préférés toute série confondue.






L'anti-magicien - Sebastien de Castell
Un excellent divertissement, j'ai adoré l'univers et l'humour omniprésent, avec un trio décapant ! J'ai hâte de découvrir la suite.










Grisha - Leigh Bardugo
Je ne m'y attendais pas mais ce premier tome de la trilogie fut un coup de cœur. Une très belle surprise, j'ai adoré Alina et Mal, les descriptions de l'univers, je suis hyper intriguée de découvrir la suite.  Magique !







Le dernier magicien - Lisa Maxwell
Un énorme coup de cœur pour ce gros pavé. Il contient tout ce que j'aime; une histoire bien construite et complexe qui prend le temps de s'installer. L'auteure nous propose un univers unique et des personnages intéressants. Une réussite jusqu'à la dernière page.









Mes 3 pépites :



Martin Eden - Jack London 
J'ai eu un vrai coup de foudre pour cette œuvre en partie autobiographique (?). C'est le genre de livre, une fois fini on se demande pourquoi on ne l'a pas lu avant. L'auteur m'a touché en plein cœur à travers cet homme courageux qui veut s'élever par amour. Il tombe amoureux d'une femme et puis tombe amoureux de la littérature. Il deviendra écrivain et connaitra la galère, la vraie. Mais jamais on ne s'ennuie avec Martin Eden. Si je devais en choisir qu'un parmis tous ces livres, ce serait celui-là. C'est celui qui m'a le plus touché.






No home - Yaa Gyasi
Un roman sublime et passionnant, lu en 2 jours. Chaque personnage est intéressant et apporte sa pierre à l’édifice dans cette longue épopée historique. Une construction intelligente, une plume très belle, définitivement une auteure à suivre. Un superbe roman sur l'esclavage, le racisme, la famille.









Les sorcières de Salem - Arthur Miller
 Une belle surprise car je ne lis jamais de théâtre. C'est un titre que j'ai plusieurs fois repéré au cours de mes lectures. Il est cité très souvent et je me suis dit que j'allais le découvrir par curiosité et j'ai bien fait.
Je l'ai lu et relu. C'est une pièce qui relate le procès de jeunes femmes accusées de sorcellerie. C'est incroyablement fascinant et intéressant.
ça fait froid dans le dos. C'est prenant jusqu'à la fin. Une pépite !

vendredi 30 novembre 2018

Cold Winter Challenge [2018-2019] #coldwinterchallenge

Winter is coming.

Allez c'est parti le moment est enfin venu de lancer le challenge hivernal cozy par excellence, le fameux Cold Winter challenge. C'est ma deuxième participation et j'avoue que j'ai hâte d'être le 1er décembre.

J'ai adoré participer au CWC de l'année dernière. J'ai fait d'excellentes lectures et j'ai notamment découvert une merveille, une pépite : Strange the dreamer de Laini Taylor.
Cette année je me suis constitué une ambitieuse pile à lire de 14 livres.

Le principe consiste à se constituer une pile à lire pour la période du 1er décembre au 31 janvier.
Vous pouvez choisir un seul menu, ou plusieurs. Le minimum pour participer est de prendre 1 menu et d'y intégrer autant de livres qu'on veut. Pour valider le challenge il faut avoir lu au moins un livre d'un menu. Et pour partager l'expérience sur les réseaux : #coldwinterchallenge 

Voici l’article de Margaud Liseuse pour plus d'explications :
http://la-liseuse.blogspot.com/2018/11/cold-winter-challenge-2018.html

  Je vous souhaite à tous un bon challenge si vous participez et un bel hiver. Qu'il soit riche en belles découvertes ! 

Les 4 menus :

- Flocons Magiques (fantasy, fantastique, contes et réécriture de contes)
- Marcher dans la neige (littérature de voyage, nature writing, un personnage qui doit marcher dans la neige ou le froid, grands espaces)
- La magie de Noël (livre avec au moins une scène qui se passe à Noël ou une ambiance qui s'y rapporte) 
- Stalactites ensanglantés (polars, gore, mystères, frissons)

Ma pile à lire :

    Flocons Magiques
Alice aux pays des merveilles - Lewis Caroll
Peter Pan - JM Barrie
La reine des neiges - Andersen
The surface breaks - Louise O'neill
A court of frost and starlight - Sarah J Maas
Heir of fire - Sarah J Maas
Muse of nightmares - Laini Taylor
Révolte de feu - Erika Johanssen
Le coeur cousu - Carole Martinez

 Marcher dans la neige
Le paradis blanc - Kristin Hannah
Le jardin des bonheurs égarés - Tor Udall 


La magie de Noël
Noël à la petite boulangerie -  Jenny Colgan
Contes de Noël - Charles Dickens

Stalactites ensanglantés
Mort sur le Nil - Agatha Christie 

 

jeudi 29 novembre 2018

Le chant du rossignol - Kristin Hannah


Titre du livre :
Le chant du rossignol
Auteur :
Kristin Hannah
Editions :
Le livre de poche
Genre :
Roman historique
Date de sortie :
Octobre 2017
Pages :
692
Thèmes :
Seconde guerre mondiale, femmes, résistance, occupation allemande, amour, famille

Résumé éditeur :
France, 1939.
Dans le village de Carriveau dans la Loire, Vianne Mauriac fait ses adieux à son mari qui part au front et se retrouve seule avec sa fille. Elle ne peut imaginer que les nazis vont envahir le pays. Pourtant, lorsqu'un capitaine allemand réquisitionne sa maison, elle est forcée d'accueillir un officier sous son toit. Et fait le choix de protéger sa fille avant la liberté de son pays...
Sa sœur Isabelle, 18 ans, a passé son enfance dans des pensionnats depuis la mort de leur mère, et son père décide de l'envoyer vivre avec Vianne. Mais son tempérament rebelle met en danger leurs vies à toutes. Isabelle décide donc de partir vivre à Paris, le jour de l'entrée des Allemands dans la ville. Impétueuse et pleine d'idéaux, elle s'engage très vite dans la Résistance sous le nom de code " Le Rossignol " et fait régulièrement passer des aviateurs anglais en Espagne.
Deux sœurs, deux destins et deux façons de survivre à la guerre et à l'envahisseur.

Résumé personnel :
France 1939.
Vianne et Isabelle sont deux sœurs qui ont une relation compliquée. Ressentiment et non-dits, elles ont des choses à régler. La guerre les rapprochera-t-elle ?
Nous suivrons la vie de ces deux femmes pendant la guerre, leurs combats et leurs actions pour résister à l'ennemi.
Bien des femmes ont participé à la Résistance française et bien trop sont restées dans l'ombre.
Cette magnifique histoire les met en lumière.
Et nous qu'aurions-nous fait ?

Mon avis :
On sait qu'un livre nous a marqué quand on y pense encore bien après l'avoir terminé. Celui-ci j'ai eu du mal à m'en remettre. J'ai ressenti une vraie tristesse à la fin du bouquin, je n'avais pas envie de quitter les personnages. Isabelle et Vianne forme un duo de personnages inoubliables. Leur histoire est bouleversante chacune à sa manière. 

Le chant du rossignol est un roman historique qui nous raconte une magnifique histoire. Celle de deux sœurs aux caractères et aux vies bien différentes. 
Vianne est l'aînée des deux sœurs, elle a une fille Sophie, et son mari Antoine est parti à la guerre. 
Isabelle à un tempérament de feu, elle a souffert du rejet de son père et également celui de sa sœur. On sent dès le début du roman que les deux sœurs ont une relation très compliquée avec beaucoup de ressentiment. 
Leur père est un survivant de la première guerre mondiale. 
Chacune à leur manière, les choix qu'elles vont faire, leurs actions, vont compter pour la résistance française à l'occupation ennemie. 
Leur village de Carriveau est envahi par les allemands dès le début de l'histoire. 

La plus grande partie du roman se déroule entre 1940 et 1941 en France.
L'histoire m'a paru un peu plate au début il m'a fallu environ 100 pages pour être vraiment intéressée par ce que je lisais. 
L’histoire est racontée sous forme de flashback puisqu’au début on est dans les années 90 et c’est Vianne qui nous raconte son histoire.
J'ai ressenti un léger déséquilibre au niveau de la temporalité. 

De plus je pense que la fin est précipitée et j'aurais aimé que l'auteure prenne plus le temps de terminer son histoire. 

L’engagement émotionnel est présent dès les premières pages et ne m’a pas quitté pendant ma lecture. Je me suis vraiment attachée à ces deux femmes. 

Isabelle s’engage dans la Résistance tout d’abord en distribuant des tracts et puis en faisant traverser la frontière espagnole à des pilotes anglais.
Le chapitre qui raconte la première traversée d’Isabelle des Pyrénées, à pied, m’a absolument passionné. C’est mon passage préféré dans le livre, celui qui m’a le plus marqué.
Isabelle est une héroïne de la Résistance et symbolise l’engagement sur le terrain. Elle a un courage exceptionnel. Tandis qu’Isabelle est mère de famille et son combat à elle est plus invisible, il parait plus passif que celui de sa sœur.

Plusieurs questions m’ont parcouru pendant ma lecture, je me suis demandé; et moi qu’est-ce que j’aurais fait ? est-ce que j’aurais fait partie de la Résistance ? est-ce que j’y aurais pris part de façon active comme Isabelle ou plutôt « passive » comme Vianne ?
Je mets passive entre guillemet car au début Isabelle semble passive, elle décide d’agir progressivement et à son niveau. En tant que mère elle est plus prudente et responsable que sa sœur.

Même si les personnages manquent parfois un tout petit peu de nuances, l’auteure réussit à nous faire ressentir énormément d’émotions. Elle nous fait ressentir la peur de ces femmes au quotidien, dont les maris étaient absents, et qui vivaient sous occupation allemande. Et c’est cette peur et cette terreur qui les faisaient se surpasser, et résister.

Le chant du rossignol est un roman vraiment magnifique que je recommande grandement. Ce n'est pas un énième roman sur la seconde guerre mondiale, ici l'auteure traite d'un sujet fort, les femmes résistantes, les femmes de l'ombre. C'est un sujet qu'on retrouve peu dans les livres et en ça il faut vraiment le découvrir. 

Ce que j’ai le plus aimé :
► le portrait de deux femmes fortes et résistantes
► l’engagement émotionnel
► la traversée des Pyrénées

Ce que j’ai moins aimé :
► la fin un peu précipitée
► un début lent et plat


Est-ce que je vous le conseille ?
Oui à 100% ! Une fois rentrée dans le récit, l’histoire est passionnante et bouleversante.

Citations :
« Si j'ai appris une chose dans cette longue vie qui a été la mienne, c'est ceci : dans l'amour, nous découvrons qui nous voulons être ; dans la guerre, nous découvrons qui nous sommes. »

« Les hommes racontent des histoires, [...]. Les femmes continuent d'avancer. Pour nous, ça été une guerre de l'ombre. Il n'y a pas eu de parade pour nous quand ça s'est fini, ni de médailles ou de mentions dans les livres d'histoire. Nous avons fait ce que nous devions pendant la guerre, et quand elle s'est terminée, nous avons recollé les morceaux et recommencé nos vies. »

« Vous n'êtes pas seule, et vous n'êtes pas responsable, dit la Mère avec douceur. Demandez de l'aide quand vous en avez besoin, et donnez-en quand vous le pouvez. Je pense que c'est comme ça qu'on sert Dieu - et qu'on se sert les uns les autres et soi-même - dans les moments aussi sombres que ceux que nous vivons. »

En quelques mots :
Une magnifique histoire à lire absolument. Vianne et Isabelle sont deux femmes exceptionnelles. Kristin Hannah nous délivre un roman puissant sur la force de l’engagement, en mettant en scène une famille au destin brisé par la guerre, comme des millions d’autres. Le chant du rossignol est inoubliable.


Ma note pour ce livre :
4,5/5