vendredi 30 novembre 2018

Cold Winter Challenge [2018-2019] #coldwinterchallenge

Winter is coming.

Allez c'est parti le moment est enfin venu de lancer le challenge hivernal cozy par excellence, le fameux Cold Winter challenge. C'est ma deuxième participation et j'avoue que j'ai hâte d'être le 1er décembre.

J'ai adoré participer au CWC de l'année dernière. J'ai fait d'excellentes lectures et j'ai notamment découvert une merveille, une pépite : Strange the dreamer de Laini Taylor.
Cette année je me suis constitué une ambitieuse pile à lire de 14 livres.

Le principe consiste à se constituer une pile à lire pour la période du 1er décembre au 31 janvier.
Vous pouvez choisir un seul menu, ou plusieurs. Le minimum pour participer est de prendre 1 menu et d'y intégrer autant de livres qu'on veut. Pour valider le challenge il faut avoir lu au moins un livre d'un menu. Et pour partager l'expérience sur les réseaux : #coldwinterchallenge 

Voici l’article de Margaud Liseuse pour plus d'explications :
http://la-liseuse.blogspot.com/2018/11/cold-winter-challenge-2018.html

  Je vous souhaite à tous un bon challenge si vous participez et un bel hiver. Qu'il soit riche en belles découvertes ! 

Les 4 menus :

- Flocons Magiques (fantasy, fantastique, contes et réécriture de contes)
- Marcher dans la neige (littérature de voyage, nature writing, un personnage qui doit marcher dans la neige ou le froid, grands espaces)
- La magie de Noël (livre avec au moins une scène qui se passe à Noël ou une ambiance qui s'y rapporte) 
- Stalactites ensanglantés (polars, gore, mystères, frissons)

Ma pile à lire :

    Flocons Magiques
Alice aux pays des merveilles - Lewis Caroll
Peter Pan - JM Barrie
La reine des neiges - Andersen
The surface breaks - Louise O'neill
A court of frost and starlight - Sarah J Maas
Heir of fire - Sarah J Maas
Muse of nightmares - Laini Taylor
Révolte de feu - Erika Johanssen
Le coeur cousu - Carole Martinez

 Marcher dans la neige
Le paradis blanc - Kristin Hannah
Le jardin des bonheurs égarés - Tor Udall 


La magie de Noël
Noël à la petite boulangerie -  Jenny Colgan
Contes de Noël - Charles Dickens

Stalactites ensanglantés
Mort sur le Nil - Agatha Christie 

 

jeudi 29 novembre 2018

Le chant du rossignol - Kristin Hannah


Titre du livre :
Le chant du rossignol
Auteur :
Kristin Hannah
Editions :
Le livre de poche
Genre :
Roman historique
Date de sortie :
Octobre 2017
Pages :
692
Thèmes :
Seconde guerre mondiale, femmes, résistance, occupation allemande, amour, famille

Résumé éditeur :
France, 1939.
Dans le village de Carriveau dans la Loire, Vianne Mauriac fait ses adieux à son mari qui part au front et se retrouve seule avec sa fille. Elle ne peut imaginer que les nazis vont envahir le pays. Pourtant, lorsqu'un capitaine allemand réquisitionne sa maison, elle est forcée d'accueillir un officier sous son toit. Et fait le choix de protéger sa fille avant la liberté de son pays...
Sa sœur Isabelle, 18 ans, a passé son enfance dans des pensionnats depuis la mort de leur mère, et son père décide de l'envoyer vivre avec Vianne. Mais son tempérament rebelle met en danger leurs vies à toutes. Isabelle décide donc de partir vivre à Paris, le jour de l'entrée des Allemands dans la ville. Impétueuse et pleine d'idéaux, elle s'engage très vite dans la Résistance sous le nom de code " Le Rossignol " et fait régulièrement passer des aviateurs anglais en Espagne.
Deux sœurs, deux destins et deux façons de survivre à la guerre et à l'envahisseur.

Résumé personnel :
France 1939.
Vianne et Isabelle sont deux sœurs qui ont une relation compliquée. Ressentiment et non-dits, elles ont des choses à régler. La guerre les rapprochera-t-elle ?
Nous suivrons la vie de ces deux femmes pendant la guerre, leurs combats et leurs actions pour résister à l'ennemi.
Bien des femmes ont participé à la Résistance française et bien trop sont restées dans l'ombre.
Cette magnifique histoire les met en lumière.
Et nous qu'aurions-nous fait ?

Mon avis :
On sait qu'un livre nous a marqué quand on y pense encore bien après l'avoir terminé. Celui-ci j'ai eu du mal à m'en remettre. J'ai ressenti une vraie tristesse à la fin du bouquin, je n'avais pas envie de quitter les personnages. Isabelle et Vianne forme un duo de personnages inoubliables. Leur histoire est bouleversante chacune à sa manière. 

Le chant du rossignol est un roman historique qui nous raconte une magnifique histoire. Celle de deux sœurs aux caractères et aux vies bien différentes. 
Vianne est l'aînée des deux sœurs, elle a une fille Sophie, et son mari Antoine est parti à la guerre. 
Isabelle à un tempérament de feu, elle a souffert du rejet de son père et également celui de sa sœur. On sent dès le début du roman que les deux sœurs ont une relation très compliquée avec beaucoup de ressentiment. 
Leur père est un survivant de la première guerre mondiale. 
Chacune à leur manière, les choix qu'elles vont faire, leurs actions, vont compter pour la résistance française à l'occupation ennemie. 
Leur village de Carriveau est envahi par les allemands dès le début de l'histoire. 

La plus grande partie du roman se déroule entre 1940 et 1941 en France.
L'histoire m'a paru un peu plate au début il m'a fallu environ 100 pages pour être vraiment intéressée par ce que je lisais. 
L’histoire est racontée sous forme de flashback puisqu’au début on est dans les années 90 et c’est Vianne qui nous raconte son histoire.
J'ai ressenti un léger déséquilibre au niveau de la temporalité. 

De plus je pense que la fin est précipitée et j'aurais aimé que l'auteure prenne plus le temps de terminer son histoire. 

L’engagement émotionnel est présent dès les premières pages et ne m’a pas quitté pendant ma lecture. Je me suis vraiment attachée à ces deux femmes. 

Isabelle s’engage dans la Résistance tout d’abord en distribuant des tracts et puis en faisant traverser la frontière espagnole à des pilotes anglais.
Le chapitre qui raconte la première traversée d’Isabelle des Pyrénées, à pied, m’a absolument passionné. C’est mon passage préféré dans le livre, celui qui m’a le plus marqué.
Isabelle est une héroïne de la Résistance et symbolise l’engagement sur le terrain. Elle a un courage exceptionnel. Tandis qu’Isabelle est mère de famille et son combat à elle est plus invisible, il parait plus passif que celui de sa sœur.

Plusieurs questions m’ont parcouru pendant ma lecture, je me suis demandé; et moi qu’est-ce que j’aurais fait ? est-ce que j’aurais fait partie de la Résistance ? est-ce que j’y aurais pris part de façon active comme Isabelle ou plutôt « passive » comme Vianne ?
Je mets passive entre guillemet car au début Isabelle semble passive, elle décide d’agir progressivement et à son niveau. En tant que mère elle est plus prudente et responsable que sa sœur.

Même si les personnages manquent parfois un tout petit peu de nuances, l’auteure réussit à nous faire ressentir énormément d’émotions. Elle nous fait ressentir la peur de ces femmes au quotidien, dont les maris étaient absents, et qui vivaient sous occupation allemande. Et c’est cette peur et cette terreur qui les faisaient se surpasser, et résister.

Le chant du rossignol est un roman vraiment magnifique que je recommande grandement. Ce n'est pas un énième roman sur la seconde guerre mondiale, ici l'auteure traite d'un sujet fort, les femmes résistantes, les femmes de l'ombre. C'est un sujet qu'on retrouve peu dans les livres et en ça il faut vraiment le découvrir. 

Ce que j’ai le plus aimé :
► le portrait de deux femmes fortes et résistantes
► l’engagement émotionnel
► la traversée des Pyrénées

Ce que j’ai moins aimé :
► la fin un peu précipitée
► un début lent et plat


Est-ce que je vous le conseille ?
Oui à 100% ! Une fois rentrée dans le récit, l’histoire est passionnante et bouleversante.

Citations :
« Si j'ai appris une chose dans cette longue vie qui a été la mienne, c'est ceci : dans l'amour, nous découvrons qui nous voulons être ; dans la guerre, nous découvrons qui nous sommes. »

« Les hommes racontent des histoires, [...]. Les femmes continuent d'avancer. Pour nous, ça été une guerre de l'ombre. Il n'y a pas eu de parade pour nous quand ça s'est fini, ni de médailles ou de mentions dans les livres d'histoire. Nous avons fait ce que nous devions pendant la guerre, et quand elle s'est terminée, nous avons recollé les morceaux et recommencé nos vies. »

« Vous n'êtes pas seule, et vous n'êtes pas responsable, dit la Mère avec douceur. Demandez de l'aide quand vous en avez besoin, et donnez-en quand vous le pouvez. Je pense que c'est comme ça qu'on sert Dieu - et qu'on se sert les uns les autres et soi-même - dans les moments aussi sombres que ceux que nous vivons. »

En quelques mots :
Une magnifique histoire à lire absolument. Vianne et Isabelle sont deux femmes exceptionnelles. Kristin Hannah nous délivre un roman puissant sur la force de l’engagement, en mettant en scène une famille au destin brisé par la guerre, comme des millions d’autres. Le chant du rossignol est inoubliable.


Ma note pour ce livre :
4,5/5










jeudi 22 novembre 2018

Victoria - Daisy Goodwin





Titre du livre :
Victoria
Auteur :
Daisy Goodwin
Editions :
Milady
Genre :
Roman historique
Date de sortie :
Octobre 2017
Pages :
570
Thèmes :
Monarchie, pouvoir, histoire

Résumé éditeur :
Alors qu'elle vient tout juste d'avoir dix-huit ans, Alexandrina Victoria devient reine de Grande-Bretagne et d'Irlande. Dès lors, la jeune souveraine surprend tout le monde : elle abandonne son prénom détesté pour adopter celui de Victoria, insiste pour avoir ses propres appartements et est déterminée à rencontrer ses ministres seul à seul. L'un d'entre eux, Lord Melbourne, devient très vite son secrétaire particulier. Il aurait peut-être pu devenir davantage... si tout le monde n'avait pas soutenu que la reine devait épouser son cousin, le taciturne prince Albert. Mais ce que Victoria ignore encore c'est qu'en amour comme en politique, il ne faut pas se fier aux apparences.

Mon avis :
Aussitôt reçu aussitôt lu. J'ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman historique retraçant les jeunes années de la reine Victoria. On est en 1837 Alexandrina Victoria vient d'avoir 18 ans lorsqu'elle est sacrée reine de Grande-Bretagne et d'Irlande. Dès lors elle surprend tout le monde par son caractère et son indépendance d'esprit. 

Daisy Goodwin se focalise davantage ici sur les intrigues amoureuses. 

De son roman se dégage une certaine frivolité et une joie de vivre, Victoria était une bonne vivante, elle aimait le champagne et les gourmandises.
Même si on la suit dans le roman sur 3 ans, ce qui est une toute petite partie de son règne qui dura 63 ans, on assiste à une réelle évolution du personnage et ça m’a beaucoup plu. Dans le roman mais davantage dans la série télé, on assiste à la complexité de sa position et on la voit sous plusieurs facettes : adolescente, reine, femme, mère, impératrice.

Ce fut une très bonne lecture, j'ai adoré suivre la reine Victoria dans ses jeunes années de règne, cependant le style n'est pas du tout recherché. L'auteure a écrit ce roman en même temps que le script de la série TV du même nom diffusée sur Netflix.

Elle fait le portrait d'une reine capricieuse et sotte parfois mais qui apprend de ses erreurs. Elle souhaite par-dessus tout s'affirmer et être prise au sérieux.  Elle veut s'affranchir de l'influence de Lord Conroy son beau-père et du contrôle qu'a exercé sa mère sur elle toute sa vie.

Entre amours contrariés, initiation au pouvoir et intrigues de cour, c'est un bon gros pavé qui fait le job, sans que ce soit époustouflant.

L’auteure arrive à donner vie à une reine pleine de charmes, en se basant sur des lettres et correspondances de la reine Victoria. Daisy Goodwin a un master en histoire, on suppose donc que les références historiques sont justes.  

J’ai adoré ce roman, tout comme la série télé sur Netflix qui est très bien réalisée et dont l’actrice Jenna Coleman interprète une Victoria glamour et pétillante.

Ce que j’ai le plus aimé :
► une lecture fluide, visuelle
► au cœur de la royauté anglaise et des intrigues amoureuses, on adore !
► le contexte historique

Ce que j’ai moins aimé :
► un manque de style, un récit peu travaillé littérairement parlant

Est-ce que je vous le conseille ?
J’ai passé un super moment de lecture, alors oui je vous le conseille car il permet de découvrir la reine Victoria dans ses premières années de règne.

En quelques mots :
Une super lecture sur une femme qui a marqué l’histoire de son pays. Ici on découvre comment elle devient reine et on a vraiment l’impression d’être avec elle à la cour.
Parfois irréfléchie et impulsive, Victoria s’est imposé dans l’Histoire avec son caractère appuyé, avec l’aide bienveillante de Lord Melbourne.
Un excellent divertissement !


Ma note pour ce livre :
4/5